Automate, intelligence artificielle,
robot sapiens, cybernétique, transhumanisme,
androïde, cyborg, humanoïde, robot biologique, ...
Sun 8/08/2004
(Source : actu.dna.fr)

Crédibilité de la presse

Un Américain reconnaît avoir truqué une vidéo de décapitation en Irak


Photo prise sur la chaine de télévision Al-Arabiya d'une vidéo truqué d'un otage américain en Irak (photographie non reproduite)

Un Américain âgé de 22 ans a reconnu samedi avoir monté un canular en diffusant une vidéo montrant la décapitation d'un otage américain en Irak.

"C'était une expérience politique et médiatique", a-t-il expliqué lors d'un entretien téléphonique avec une journaliste de l'AFP.

Habitant San Francisco (Californie, ouest), Benjamin Vanderford a expliqué avoir truqué cette vidéo au domicile d'un ami à Pleasantown en utilisant du faux sang.

"Je voulais montrer le pouvoir d'internet. Il suffit de convaincre un média pour convaincre le monde entier", a-t-il dit.

"Tout le monde savait chez moi qu'il s'agissait d'un faux. Ma mère était amusée par ça", a indiqué le jeune homme qui a confirmé n'être jamais allé en Irak.

"Ca ne m'intéresse pas d'aller en Irak faire la guerre", a-t-il dit.

"Cela faisait partie d'un coup de publicité, mais personne ne s'en est rendu compte jusqu'à présent. J'ai fait cela pour plusieurs raisons. L'une est d'attirer l'attention. La seconde est juste de montrer comme il est facile de truquer ce genre de vidéo", avait auparavant déclaré ce jeune Américain travaillant dans une banque et qui partage son temps libre entre la musique et la conception de jeux vidéos.

Vanderford a précisé qu'il avait diffusé la vidéo macabre sur internet il y a plusieurs mois. "Nous avons fait exprès de faire une vidéo de mauvaise qualité pour la rendre plus réaliste", a-t-il dit.

Selon lui, cette histoire pose des questions sur "la crédibilité des médias". "Ca conforte notre théorie", a-t-il estimé. "Il n'y a qu'une source d'information en Amérique et on peut convaincre l'Amérique de n'importe quoi", a-t-il insisté.

Cette vidéo de 55 secondes montrait un prétendu otage américain et annonçait sa décapitation par le chef présumé du réseau terroriste Al-Qaïda en Irak, Abou Moussab al-Zarqaoui.

Sur la vidéo, titrée "Abou Moussab Zarqaoui égorge un Américain", le jeune homme, portant un T-shirt blanc, est montré assis sur une chaise en plastique et les mains attachées derrière le dos.

Sur un fond de psalmodies de Coran, l'homme demandait le départ "immédiat"
des forces américaines d'Irak, avertissant que, sinon, les troupes étrangères seraient tuées.

L'enregistrement était émaillé de photos de corps mutilés et sanglants d'enfants, de femmes et de vieillards irakiens.

A la fin de l'enregistrement de moins d'une minute, le jeune homme était montré étendu sur le flanc gauche, en train d'être "égorgé" par une main tenant un objet non identifié.

Les chaînes de télévision arabes Al-Arabiya basée à Dubaï et Al-Jazira au Qatar avaient diffusé samedi sans bande sonore un extrait de cette vidéo et annoncé la mort de l'otage de la main de Zarqaoui.

Un site internet islamiste avait ensuite indiqué que cette bande vidéo était "un trucage".

Le jeune homme a été interrogé à son domicile par le FBI (police fédérale) samedi matin, a-t-on par ailleurs appris auprès de cette institution. Il a été laissé en liberté.

"L'affaire continue d'être examinée par le FBI", a indiqué LaRae Quy, une agente du FBI à San Francisco.
 D'autres articles archivés 
< Précédent| |Suivant >