humanoides.free.fr
humanoides.free.fr
L'analogie en l'homme et la machine pensante
Sun 15/02/2004
(Source : www.cyberpresse.ca)

La polyfidélité pour sauver le couple

Le Soleil

Québec

L'ennui est l'ennemi des couples. Pour éviter de s'y enliser et, par la même occasion, garder le désir vivant, Paule Salomon, psychologue française, propose une solution qui a pour nom polyfidélité. Avant de dire de quoi il s'agit, avisons tout de suite qu'elle ne fera pas l'unanimité.

Mais qu'est-ce que la polyfidélité ? Le mot est « plus facile à écrire qu'à vivre », reconnaît l'auteure dans un essai où elle expose le concept en long et en large. Poly suggère plusieurs. C'est bien ça. « Une personne polyfidèle est une personne qui ne s'engage pas sur un contrat d'exclusivité sexuelle ou affective. »

Donc elle s'offre le loisir d'aller voir ailleurs, quitte à connaître de nouveau la passion, mais sans cesser pour autant d'aimer son conjoint, et malgré tous les risques que cela comporte. N'est-ce pas ce qu'on a l'habitude d'appeler infidélité ? Non, d'après ce qu'explique l'auteure dans Bienheureuse infidélité (Albin Michel, 2003). Le titre, tout de même, est trompeur. Ce qui caractérise la polyfidélité, c'est l'absence de mensonge. Il n'y a plus celui ou celle qui trompe, et l'autre qui se sent floué, à supposer que la liaison soit connue. Les choses sont dites.
C'est ce qui fait la différence.

Plus de détails dans la version papier du journal Le Soleil.
 D'autres articles archivés 
< Précédent| |Suivant >